fbpx

Agir pour la transition écologique

La lutte contre le changement climatique implique un changement de notre modèle de développement pour qu’il soit plus sobre en énergie, notamment fossile, en se fixant comme objectif la neutralité carbone d’ici 2050. Cela nécessite de nombreux investissements et d’efforts pour réduire la consommation d’énergie et développer les énergies renouvelables, dans tous les secteurs.

Envergure s’investit pour la valorisation de la transition écologique dans la Politique de l’emploi et de la formation.

Œuvrer pour cette mission, c’est agir simultanément sur les 3 volets du développement durable suivants :

      • Environnemental, par la baisse des émissions de gaz à effet de serre
      • Économique, par le renforcement de l’emploi local qualifié
      • Social, par l’amélioration de la qualité de vie des français

Événements à venir

Transition Forum

Envergure accompagne la Métropole Nice Côte d’Azur au salon Transition Forum les 29 et 30 septembre prochains au Palais de la Méditerranée à Nice pour la découverte des métiers de la transition énergétique.

Mondial du bâtiment

Envergure participera au Mondial du bâtiment dans le cadre de son partenariat avec l’ADEME, du 3 au 6 octobre à Paris Expo Porte de Versailles.

Événements passés

Webinaire

« Découverte des métiers de la rénovation énergétique »

Avec le CREPI IDF, auprès des prescripteurs du 93, dans le cadre du programme « Bâtissons nos emplois ».

Semaine de l’Énergie et des économies vertes

Du 13 au 17 juin, organisée par le Pôle Emploi du Var (83)

Animations de découverte des métiers liées aux énergies renouvelables :

  • Quizz découverte métier
  • Immersion métier virtuelle 360°

Focus événement : Envergure à VivaTech

par Audrey François

Envergure a eu l’occasion d’assister à VivaTech les 15 et 16 avril derniers afin de découvrir les innovations technologiques, digitales ou environnementales au service des organisations internes et d’un développement économique et social durable.

Cet événement regroupe les acteurs du secteur tech et les startups numéro 1 en Europe couvrant un ensemble de domaine : la « green tech for sustainability », le digital pour la mobilité, la productivité au travail, le futur du travail, le métaverse… VivaTech a pour objectif de développer les synergies entre acteurs autour d’une volonté collective d’innover de manière responsable et inclusive en animant l’écosystème des startups. 91 000 visiteurs ont assisté à l’évènement en présentiel, et 300 000 visites ont été recensées en ligne. 

Pour renforcer nos actions et notre développement sur le sujet de la transition énergétique, nous avons eu l’occasion de discuter avec plusieurs entreprises spécialisées sur les plateformes numériques collaboratives, sur les plateformes de formation numérique, ou encore sur la décarbonation par des innovations concrètes et favorables à la protection de l’environnement.

 

Comptant plus de 1800 startup Green Tech, la France se place dans le top 4 des pays européens. Une startup Greentech contribue à la production d’innovation susceptible de réduire l’impact environnemental. Elle est définie par Bpifrance comme étant offreuse de solution innovante qui améliore l’impact environnemental des entreprises ou des consommateurs finaux en contribuant significativement à au moins un objectif environnemental de l’Union Européenne. À propos de la transition écologique, Bruno LeMaire a souligné lors du salon que « Si tous les leviers devront être mobilisés, il est certain que la technologie sera une condition essentielle pour créer, innover et proposer de nouvelles solutions : pour se nourrir, se loger dans des habitations moins consommatrices de CO2, pour se déplacer, voyager, et pour continuer à vivre ensemble ». Véritable enjeu pour les prochaines années, le défi écologique doit être accompagné par des acteurs insufflant un changement, un renouveau des méthodes et moyens de production et de consommation pour une décarbonation de la société.

 

Bpifrance classe fin 2021 les startups selon six domaines émergents : 

  • 25 % d’entre elles opèrent dans les nouvelles énergies avec la production d’énergie renouvelable où les enjeux de recherche sont importants, notamment sur l’hydrogène décarboné
  • 23 % dans l’industrie verte avec des levées de fonds qui sont concentrées sur la chimie et les matériaux pour financer les phases d’industrialisation
  • 20 % dans la conservation des écosystèmes et la transition environnementale par le développement de l’économie circulaire,
  • 13 % dans l’agriculture et l’agroalimentaire, avec comme majorité d’investissement les protéines du futur
  • 13 % dans la mobilité propre par la relocalisation de la production de batteries en France pour répondre à l’enjeu majeur d’électrification de la mobilité terrestre
  • 6 % dans la construction durable à travers l’innovation sur les sur les nouveaux matériaux bas carbone et l’efficacité énergétique des bâtiments, mais qui mobilise encore relativement peu de fonds

 

Plus de 70 % des startups Greentech sont situées hors de l’Île-de-France, et ont créé plus de 60 000 emplois directs. Parmi les pôles les plus dynamiques, on retrouve la Région Sud et la région AURA.

 

L’engagement des startups et entreprises en faveur de la transition écologique a été mis à l’honneur par le concours FT Green 20, piloté par la mission French Tech en partenariat avec le ministère de la Transition écologique. Ce concours s’adresse aux startups qui développent des innovations de rupture, en faveur de la transition écologique, et qui sont amenées à devenir des entreprises leaders sur le marché dans les prochaines années. Les lauréats bénéficient d’un accompagnement de l’Etat grâce au réseau French Tech, d’une intégration dans la diplomatie économique, d’actions de visibilité et d’un accompagnement spécifique sur les enjeux de la Green Tech. La promotion 2022 a été dévoilée en présence de Bruno LeMaire, le ministre de l’Économie et de Clara Chappaz, la directrice de la French Tech. Sur les 22 startups présentées, 30% d’entre elles s’inscrivent dans le cadre de la ville durable, 25% sur la décarbonation de l’industrie, et d’autres sur le recyclage et les énergies renouvelables.

Conscient des enjeux environnementaux, économiques et sociaux que représente la transition énergétique, Envergure s’engage pour le développement de ce secteur par la valorisation des compétences et l’adéquation entre les besoins exprimés par les entreprises et les compétences des candidats sur le marché du travail. C’est pourquoi Envergure développe le projet de création de Campus dédiés aux métiers de la rénovation énergétique des bâtiments. En effet, pour pouvoir répondre aux objectifs fixés par l’Agenda 2050, il est nécessaire d’accompagner les transformations par la formation de professionnels.

Projets avec l’ADEME

Envergure s’est engagée auprès de l’ADEME – l’Agence de la Transition écologique – dans leur campagne de promotion et de valorisation des métiers de la rénovation énergétique des bâtiments.

Premier secteur polluant devant les transports et l’industrie, le secteur du bâtiment est un incontournable dans la transition écologique du pays. Véritable secteur d’avenir poussé par le gouvernement via le plan France Relance (6,7 milliards d’€ sont consacrés à la rénovation des bâtiments publics et privés), il se trouve aujourd’hui en pénurie de main d’œuvre. Pour répondre aux objectifs de la politique de l’emploi, il faut d’abord susciter de nouvelles vocations en faisant connaître les compétences de demain pour orienter le plus grand nombre vers ce secteur prometteur.

Envergure s’est donc lancé comme challenge de participer à cet enjeu aux côtés de l’ADEME à travers deux projets phares.

ÉTAT DES LIEUX DES FORMATIONS ET MÉTIERS DU SECTEUR DE LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Envergure a réalisé un état des lieux des formations dans le secteur de la rénovation énergétique en analysant plusieurs éléments :

  • Les besoins en emplois
  • Les besoins en compétences
  • Les voies accès aux métiers et leurs passerelles

Cet état des lieux a permis la réalisation d’un recensement des formations par métiers, ainsi qu’un ensemble de préconisations pour répondre aux besoins du secteur d’activité.

CAMPAGNE DE COMMUNICATION POUR LA VALORISATION DES METIERS DE LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Le marché de l’emploi et de la formation doit s’adapter aux transitions numériques, sociétales et environnementales en accompagnant les nombreuses possibilités de carrières qui apparaissent dans le secteur du BTP : maçon, ingénieur, chef de projet, auditeur ou domoticien, tant de métiers historiques que de nouveaux métiers qui œuvrent pour la transition énergétique dans le bâtiment. Nous organisons la participation de l’ADEME à des évènements grand public en y animant des activités ludiques et attractives de découverte des métiers du BTP pour lutter contre les préjugés :

  • Quizz découverte des métiers
  • Fiches métiers
  • Immersion métier virtuelle 360°
  • Table-ronde avec des professionnels

Retour sur les salons organisés

Salon BePositive

Lyon, 14-16 décembre 2021
Salon professionnel entièrement dédié à la transition énergétique dans le secteur du bâtiment
Plus de 150 personnes ont visité le stand

Liste des personnes présentes aux tables-rondes : Nicolas Ruelle, Président de SDEEC (entreprise française de fabrication de pompes à chaleur) ; Thomas Dessus, Directeur Commercial SDEEC ; Bruno Robeil, PDG d’Airwood Concept Ecomurs (fabricant français de bois massif) ; Didier Saussier, Président de l’Association française du gaz Auvergne-Rhônes-Alpes ; Olivier Dekens, Pilote du groupe de travail attractivité à l’AFPAC ; Julien Pagis, Co-fondateur Bativ’Air Santé (entreprise spécialisée en qualité de l’air) ; Guillaume Delacroix, Dirigeant de CODEM (entreprise spécialisée en écomatériaux) ; Laure Voron, Co-directrice de l’ASDER (organisme de formation) ; Claude Faure, Chef de marchés infrastructures du numérique et BTP à Actual (agence d’intérim), Cédric Bommicino, Directeur du développement commercial à CCLD (cabinet de recrutement).

Salon Jeunes d'Avenirs

Paris, 11-12 avril 2022
Salon d’orientation grand public
Plus de 250 jeunes ont visité le stand

 

Liste des personnes présentes aux tables-rondes : Alexandra Tyurina, chargée de formation à IFE-BAT (organisme de formation professionnelle) ; Côme de Cossé Brissac, co-fondateur de La Solive (organisme de formation) ; Frédéric Jamet, Directeur régional Paris à Actual (agence d’intérim).

Salon Jeunes d'Avenirs

Marseille, 26 avril 2022
Salon d’orientation grand public
Plus de 100 jeunes ont visité le stand

Liste des personnes présentes aux tables-rondes : Nathalie Dubost, chargée de projet au CFA Qwantic ; Frédérique Mallet, responsable développement commercial région PACA à Actual (agence d’intérim) ; Emmanuelle Roumier, chargée de recrutement BTP à Actual Marseille.

Outils mis en place

Découvrez toutes nos fiches métiers

Chef.fe de chantier, conducteur.trice de travaux, installateur.trice de solutions d’énergie renouvelable, maçon, couvreur… tous les métiers du BTP et de la rénovation énergétique façonnent le présent pour bâtir de meilleurs horizons.

Découvrez notre quizz decouverte de metier :

quel métier vous correspond le plus ?